BrasilResidence of ArtistsRio de Janeiro

Despina – Rio de Janeiro, Brésil

 

 

Nom de la résidence: Despina
Principales disciplines artistiques: arts visuels, performances, commissariat d’exposition
Fondé en: 2013
Fondé par: Consuelo Bassanesi
Nombre de résidences par an: 20
Adresse (Ville, Pays): Rio de Janeiro, Brésil
Website: Despina
Contact: res@despina.org

 

Productions AIR TV

 

Despina est un espace d’art indépendant créé en 2013 dans la ville de Rio de Janeiro. En combinant des studios d’art et une galerie d’art, Despina a mis en place un programme de résidence permettant aux artistes, aux interprètes et aux commissaires de travailler dans un immense espace ouvert, au contact des artistes locaux et de la scène artistique contemporaine du carioca. « Au cours de ces cinq années, nous avons accueilli environ 90 artistes. {…} Les artistes travaillent ici en studio dans l’un de nos espaces, ils rencontrent des commissaires d’exposition. Nous organisons des visites dans des espaces artistiques, des musées, des organisations, nous effectuons des visites d’ateliers et nous organisons également un événement final », indique Consuelo Bassanesi, directrice artistique de l’espace.

Les artistes peuvent s’inscrire au programme de résidence au moyen d’appels à candidatures organisés trois fois par an et découvrir le mode de vie carioca pendant un à trois mois. « Je suppose que notre programme de résidence aide les artistes à comprendre la culture brésilienne de manière plus critique et je pense que pour les artistes, il est très important d’avoir cet aspect inter-culturel » explique Frederico Pellachin, coordinateur du programme de communication et de résidence à Despina.

Le programme de résidence n’inclut pas l’hébergement, mais les résidents trouveront une équipe hautement professionnelle dédiée à son projet et auront la possibilité d’organiser une exposition ou une activité publique pour montrer leur travail. « Despina ne consiste pas seulement à avoir un espace dans un studio avec beaucoup d’autres artistes, mais aussi à pouvoir rencontrer des professionnels, des critiques, des commissaires et d’autres artistes. Vous bénéficiez ainsi d’une sorte de processus accéléré d’intégration d’un nouveau environnement que vous n’auriez pas fait autrement » confirme Sarah Knill-Jones, artiste en résidence.