PanamaResidence of Artists

 

Nom de la Résidence : Conexión Drácula
Principales disciplines artistiques : arts visuels, musique, littérature, photographie, composition musicale, choréographie, danse, sciences, botanique
Fondé en : 2010
Fondé par : Andres Maduro, Analisa Williams
Nombre de résidents par an : 10/15
Site Web : Conexión drácula

 

Productions AIR TV

La Finca Drácula est un jardin botanique qui abrite l’une des plus grandes collections d’orchidées du continent avec plus de 2000 espèces d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud. Le jardin est situé à Cerro Punta, la région montagneuse du nord du Panama, où la plupart des aliments du pays sont produits et où se trouve la plus riche diversité de faune et de flore d’Amérique Centrale.

« Afin de profiter de la richesse des orchidées que nous avons dans notre collection, nous avons développé la résidence d’artistes Conexión Drácula, en collaboration avec Analisa Williams, qui est notre partenaire du monde artistique, et ce que nous cherchons est de créer des résidences qui inspirent les artistes et leur donnent quelque chose pour les aider dans leur développement professionnel », raconte Andrés Maduro, fondateur du projet.

Chaque année, un programme est organisé et accueille dix à quinze artistes nationaux et internationaux pour une résidence de deux semaines sur place où les artistes partagent studios et  logements, reçoivent de la nourriture produite localement et le transport depuis Panama City. Initié comme un programme d’arts visuels, d’autres disciplines se sont ajoutées au fil des ans telles que la musique, la littérature, la photographie, la composition musicale, la chorégraphie et la danse. La résidence étant orientée vers les connexions entre les arts et les orchidées, les scientifiques et les botanistes sont également invités à sortir des sentiers battus de manière créative. Chaque année, un nouveau thème est sélectionné pour le groupe et la résidence est structurée autour d’ateliers avec la communauté, d’activités collectives et de temps personnel pour leur propre création.

« Les défis sont créés et conçus pour maximiser l’interaction entre l’artiste et les orchidées, en tenant compte du fait qu’ils soient suffisamment ouverts et larges pour ne pas limiter le processus créatif de l’artiste, mais en même temps, suffisamment spécifiques pour que l’artiste doive s’impliquer, interagir et réfléchir, et c’est en cela que l’artiste quitte sa zone de confort et commence à explorer des styles et des thèmes qu’il n’a pas l’habitude de faire » indique Andrés Maduro.

 

Vimeo de Conexión Drácula