MexicoResidence of Artists

Nom de la Résidence : Casa Xaan in Ná
Principales disciplines artistiques : multidisciplinaire, arts visuels, commissariat d’exposition, investigation artistique,  musique, peinture, sculpture, écriture, arts culinaires, cinema, architecture, illustration
Fondé en : 2013
Fondé par : Elisa Mancera y Alfredo Acle
Nombre de résidents par an : 12
Adresse (Ville, Pays) : Macario Gómez, Quintana Roo, Mexico
Site web : www.casaxaaninna.com 

 

Productions AIR TV

La Casa Xaan In Ná, qui se traduit en dialecte maya par « Maison faite de palmiers », a ouvert ses portes en 2013 dans le but de créer un espace qui serait plus conscient de l’environnement et ne produirait aucun type de déchets ou de contamination. Créée par le couple d’artistes Elisa Mancera et Alfredo Acle, la maison est située dans le centre de la petite ville de Macario Gómez dans la région de Quintana Roo au Mexique, au cœur de la jungle maya et entre les ruines de Coba et Tulum.

« La chose la plus caractéristique de cette maison est que c’est une maison qui est un exercice pour produire un espace qui ne pollue pas l’environnement, car nous sommes au-dessus de l’une des plus grandes réserves d’eau pure au monde, c’est aussi est la principale attraction touristique de l’État. Nous essayons donc de résoudre un peu ce paradoxe entre développement et environnement », explique Alfredo Acle.

La maison est totalement autonome grâce à ses panneaux solaires, au recyclage de ses eaux pour la production d’une alimentation biologique, ainsi que le compostage des déchets organiques en engrais naturel.

« Ce système nous oblige un peu plus à être conscients du fonctionnement de la nature et à profiter des heures de lumière du jour, du soleil, à profiter du mouvement même de la nature comme partie intégrante de notre propre mouvement et discipline », confie Alfredo Acle.

En 2016, ils ont décidé d’étendre leurs opérations en invitant des artistes, des chercheurs et des curateurs intéressés soit à organiser des activités culturelles pour la communauté locale, soit à travailler sur des projets liés à la riche culture maya. Les artistes peuvent postuler pour une résidence d’un mois, où ils recevront un espace de vie fait de feuilles de palmes, de la même manière que les Mayas construisaient les leurs, un espace de travail personnel ou la possibilité de partager l’atelier du fondateur s’ils le souhaitent, de plus, ils auront accès aux espaces communs, à Internet et à l’électricité pour recharger leur matériel electronique.

« Nous sommes ouverts à tout type de proposition, nous aimons vraiment la musique, mais la plupart du temps, ce sont des peintres ou des écrivains qui nous ont contacté et je pense que ça marche très bien, mais nous préférons les gens qui ont un projet très clair et qui viennent aussi dans la région avec un but particulier dans la région. La plupart du temps, c’est pour la culture maya », indique le fondateur du programme de résidence.

La résidence est également ouverte à l’architecture, au cinéma, à l’illustration, ainsi qu’aux pratiques culinaires, cette dernière étant la spécialité de la co-fondatrice Elisa Mancera, experte en gastronomie maya.